• Un homme d'Etat méprisant à la tête de la France

    L'arrogance du président de la république vient s'ajouter au mépris de ses compatriotes. Macron se prend pour De Gaulle seulement malheureusement pour lui il n'en a pas la stature et nous aurions aimé voir comment il aurait agi à sa place  dans bien des cas...

    Monsieur le Président pour un homme d'Etat qui prétendait ne pas aborder les problèmes de politique intérieure à l'étranger, cette fois vous auriez mieux fait de tourner 7 fois votre langue dans votre bouche avant d'insulter depuis un pays étranger où vous êtes en visite officielle, le peuple de France. Il serait bon que vous vous rappeliez que près de 70% des électeurs sont contre vous aujourd'hui et ceci n'ira pas en s'améliorant.

    Si vous nous méprisez à ce point qu'attendez vous pour partir diriger une autre pays; serait-ce que les avantages à vie dont vous bénéficiez dépassent toutes vos espérances? Vous avez largement dépassé les bornes et devrez bientôt passer à la caisse pour récupérer votre solde de tous comptes au train où vous allez. Pour un chef d'Etat dont le parti donne des leçons de savoir vivre aux autres, je pense qu'un retour sur les bancs pour apprendre ce dit savoir vivre, s'impose.

    N'oubliez jamais les leçons de l'histoire de France, ce pays poussé à bout a su de nombreuses fois rappeler à l'ordre en allant jusqu'aux moyens extrêmes ceux qui l'ont méprisé.


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    jfarnaud
    Jeudi 30 Août à 12:04
    jfarnaud

    C'est un psychopathe dangereux  dont il sera difficile de se débarrasser sans révolution  car il est comme le petit caporal Allemand  , il veut faire une France au dessus de toute l' Europe  et devenir l'Empereur  .. Il n'a jamais sû ce que travailler veut dire  , mais il sait utiliser des esclaves. pour arriver a son but  .. Il insulte les français chaque fois qu'il va. a l'étranger .. il suffit de regarder ses déplacement et écouter les insultes répétées  pour voir que c'est un illuminé .. 

      • Jeudi 30 Août à 14:37

        N'allons pas dire qu'il ne sait pas ce que c'est que travailler, il faut être plus précis; comme la plupart des politiques il n'a pas de réelle expérience d'un  poste à responsabilité dans une entreprise industrielle et commerciale; la banque et j'en sais sais quelque chose, étant un ancien cadre de direction de l'ancienne  Banque Paribas, ne donne qu'une vision externe du fonctionnement d'une entreprise; pour ma part c'est en même temps ma participation au fonctionnement de l'association des directeurs financiers tant nationale que mondiale qui m'a permis par les contacts directs avec les chefs d'entreprises et leurs directeurs financiers, de contrôle de gestion ou de la trésorerie , de saisir tous les rouages et les comprendre au sein d'une entreprise; à partir de là on peut émettre un jugement valable d'une société. L'ENA pas plus que les grandes écoles ne permettent d'avoir cette vision et forment des théoriciens grands experts en blablabla et souvent responsables de faillites car arrivant à des postes de responsabilité bien trop jeunes.

        Macron veut faire des réformes mais n'étudie pas suffisamment le contexte de la formation du sujet à réformer ou de son environnement socio-economico culturel; prenons le cas de la retenue à la source; les craintes des contribuables doivent essentiellement venir de ceux non mensualisés; il aurait fallu au préalable faire une période intermédiaire de un ou deux ans en mensualisant tous les comptes du pays de façon autoritaire sans exception possible et ensuite mettre en ligne la retenue à la source; ainsi les contribuables habitués déjà à avoir une partie de leur revenu mensuel ponctionné aurait compris que la retenue à la source fera passer la somme virée de leur compte bancaire au débit de leur compte salaire à peu de choses près et donc opération blanche d'une année à la suivante. Au lieu d'être l'ordonnateur de la dépense on transfert ce rôle à l'employeur ou la caisse de retraite. Pour ces seconds revenus la période de transition aurait permis d'imposer aux caisses de retraites le versement mensuel des pensions sans discussion possible.

        Claude

    2
    Jeudi 30 Août à 17:13

    Bonjour Claude,

    bien d'accord avec toi ... mais je ne sais pas si les gens d'aujourd'hui auront la poigne de ceux d'autrefois pour se révolter.

    Dans ta réponse à ton aminaute tu parles de mensualisation, il y a longtemps qu'on a fait ce choix et on en est content.

    Bonne journée et bisous

    Moi je croule de boulot sous les pêches à éplucher.;Pfff j'en donne mais je ne sais plus  qui. Le congélateur déborde!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :