• Qui sont les gilets jaunes qui manifesteront samedi ?

     "Ils sont décrits par Emmanuel Macron comme «des gens qui veulent tout bloquer""(Le Figaro 141/11/2018); Eh oui quand le président n'est pas d'accord avec vous c'est que vous voulez tout bloquer; on devrait décerner le Goncourt des phrases toutes faites et méprisantes à ce cher homme d'Etat. Quand vous ne trouvez pas de boulot, demander au président il vous en trouve un de l'autre coté de la rue - sous entendu grâce à l'assoc des anciens de Sciences Po et de l'ENA bien entendu, Ah? vous n'êtes pas membre, Radamès  ?Dommage.

    Oui Monsieur Macron, ras le bol d'être le pays le plus taxé en Europe et peut-être même au monde et qui malgré cela plonge d'année en année sous une dette abyssale dont vous et vos soutiens sont les premiers responsables car vous faites surtout aucune économie sur votre train de vie scandaleux: voyages, cérémonies, réceptions de chefs d'Etat venus faire du tourisme à Paris, j'oubliais les voitures de fonctions précédées souvent de motards pour vous ouvrir la route, car quand même vous n'allez pas subir les embouteillages habilement créés par l'oscarisée en la matière maire de Paris, l'Hidalgo de service. Alors ne vous étonnez pas non seulement de la colère des automobilistes mais aussi de celle du contribuable sans auto que je suis qui en a archi marre d'engraisser la classe politique française pétrie d'avantages de toutes sortes, souvent défiscalisés et également à vie.

    Mais faites attention Président, vous jouez avec le feu; une certaine monarchie a coulé corps et biens pour avoir méprisé ce pays un jour de 1789. Ce  n'est pas parce que l'on est au XXIe siècle que ce genre d'avatar ne peut pas se reproduire.

    Je reprendrai ici une réplique d'Alfred de Musset dont son délicieux proverbe: On nes aurait penser à tout que je transposerai à la situation présente:

    "...C'est un président qui, pour gagner le cœur d'un peuple, lui adresse des insultes par usage et des impôts par distraction...Savez-vous Président? C'est que les insultes ne plaisent qu'à la condition d'être plaisantes, Quand vous insultez le Président d'un pays allié (enfin dit-il) ou engagez un garde du corps sans autorisation budgétaire personne ne songe en principe à s'en fâcher mais il ne faut pas que cela vous encourage  jusqu'à perdre tout à fait le sens et à parler d'une taxe comme d'une bagatelle; car comprenez que dans tout cela, notre part à nous qui vous voyons faire, ce n'est plus de la patience, c'est de la colère et il n'est jamais bon d'avoir affaire à elle; c'est l'ennemi mortelle d'une Nation..."


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Jeudi 15 Novembre à 23:45

    Coucou Claude,

    tu dis très bien tout ce que je pense.

    Bises.

    2
    Vendredi 16 Novembre à 07:45

    Bonjour Sylvie,

    Merci bien; j'avoue que je me suis bien amusé en parodiant la comtesse de la pièce de Musset. Je ne peux plus souffrir notre président et son hypocrisie et  ses mensonges; son soit disant mea culpa d'avant hier porte à son comble le mépris qu'il a de ce pays; dans le même genre il y a cette nullité de Grimeaux qui va confondre des propos de Bloch avec ceux de Maurras, un comble pour qui se prétend cultivé, diplômé de sciences po et HEC! Il faut lire les commentaires sur l'article du Figaro consacré à cet imbécile, ils sont savoureux et font l'unanimité des lecteurs contre lui.

    Je lis en ce moment une biographie de Fouché le sinistre ministre de la police et ancien conventionnel, remarquable et le parallèle avec la situation présente et la tournure grave que prend le pays fait frémir.

    Tout ceci est déprimant; je dois faire mes analyses pour mon contrôle trimestriel et voir si je peux reprendre mon généraliste foutu à la porte sans explication par son ancienne collègue sinon il faudra que je refasse le chemin de croix pour en trouver un autre car pas question que je reste patient de l'ancien cabinet avec cette nana aussi aimable qu'un frigidaire et une porte de prison réunis.

    Tout cela n'est pas très gaie mais faut faire avec...

    Bises

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :