• Au Palais Garnier, Anne Teresa De Keersmaeker danse le “Cosi Fan Tutte”

    Je viens de voir pendant dix minutes  sur Mezzo ce massacre d'un des chefs d'oeuvre de l'art lyrique, poursuite de cette mode actuelle des relectures par des individus qui se croient supérieurs aux plus grands compositeurs de musique et d'opéras.

    Je ne sais plus où en Allemagne ce fut un Turandot au night club Turandot, a Bayreuth la tétralogie dans une station service Texaco, dans une autre ville d'Allemagne le poncif des Nazis amena le metteur en scène à mettre des chambres à gaz je crois dans Lohengrin!

    Ça va durer combien de temps ce massacre, ce gout pour la laideur, il ne suffit  pas d'ailleurs de voir comment aujourd'hui la plupart des femmes s'habillent, on les croirait revêtues de la nappe de leur cuisine ou du guéridon de la chambre à coucher, quant à elles et aux hommes le comble de la vulgarité est maintenant le tatouage autrefois signe distinctif des loubards et des bas fonds portuaires!

    Rêver, oublier pendant deux heures nos soucis en tous genres était le propre du théâtre et de l'opéra et du ballet; non, directeurs et metteurs en scène ont décidé que nous devions nous prendre la tête et continuer à ruminer nos problèmes ancillaires et de bureaux voire de retraités car nous aussi on en a. Et un public idiot et snob payant plus de 150 euros, va voir et la critique encense par snobisme ces divagations de soit disant artistes avec, ce qui est pire, la complicité scandaleuse des interprètes sensés servir les œuvres qu'ils jouent et non pas SE servir de celles-ci à des fins de scandale et de soit disant notoriété.

    Si encore on peut appeler de la danse ces gesticulations sans rimes ni raisons qui fait croire à Madame De Keersmaeker qu'elle fait de la danse, Dieu sait si j'aime la danse et ne suis nullement hermétique à la danse moderne, mais là c'est se foutre de la gueule du public!

    Voilà une raison de plus de fuir l'Opéra de Paris sous la coupe de Lissner, cette nouvelle calamité qui dirige la grande boutique!


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 13 Octobre à 01:21

    Et voilà Claude,

    encore une déception!

    Plus rien n'est comme autrefois. Triste constat.

    Bises.

    2
    Vendredi 13 Octobre à 06:24

    Ici ce n'est plus de la déception c'est de la fureur de voir trahi un des chefs d'oeuvres du répertoire. Il est scandaleux qu'un directeur de théâtre puisse tolérer pareille mascarade que rien ne saurait justifier, il est scandaleux que des chanteurs et musiciens puissent cautionner par leur présence sur scène une telle hérésie et enfin il est scandaleux que des spectateurs tolèrent par leur présence dans la salle pareille aberration sortie de la tête d'une soit disant chorégraphe dont la seule compétence est la gesticulation sur scène!

    Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :