• Dérive verbale

    Une fois de plus les limites du respect et même du droit de s'exprimer sont bafouées par certains. La façon dont le général de Villiers s'est exprimé devant la commission de la Défense de l'assemblée est absolument inqualifiable.

    Il serait peut-être bon de rappeler à ceux qui critiquent  la position du Président de la République ( en passant quand on parle du chef de l' Etat on se doit de le nommer par son titre, il en est de même pour les ministres dans tous les pays du monde) que:

    1/ le dit général a un devoir de réserve et s'il peut en privé dire son avis sur la gestion de l'Etat et de ses finances, cela ne saurait être étalé sur la place publique car cela revient à un acte de désobéissance vue sa position hiérarchique vis à vis du Président;

    2/ quand bien même il aurait le droit de s'exprimer à haute et intelligible voix,  le chef des armées du pays a eu raison de rappeler ainsi ce devoir absolu qu'il a l'obligation absolue de le faire en termes corrects et non en utilisant des expressions de corps de garde telle que "pas se faire baiser"! Où se croit-il? Le chef de l'Etat l'a remis à sa place avec raison rappelant ainsi à toutes les armes leurs devoirs vis à vis de l'Etat et de celui qui est leur supérieur hiérarchique, 

    3/ faut-il rappeler que le parlement est là pour éventuellement amender le projet de budget et que ce n'est pas le rôle du chef d'Etat major de s'occuper de ce problème. Nous avons élu des députés pour faire ce travail.

    4/ Enfin  est-il besoin de rappeler que la séance de la commission  se tenait à huis clos ce qui veut dire que les participants et intervenants n'ont pas le droit de communiquer à quiconque ce qui s'y est dit; contrevenir à cela est une faute lourde indigne aussi bien d'un député ou d'un membre du gouvernement ou autre personnalité qui participe à la réunion.

    Mais comment s'étonner de tels comportements quand on voit dans notre pays chaque jour les écarts de langage et autres comportements et infractions (au code de la route, tricheries en tous genres etc...) commises par des citoyens de ce pays, du plus petit au plus grand, donnant par contre des leçons à d'autres pays.

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    jeandenim
    Dimanche 16 Juillet à 12:17

    le chef d' Etat-Major est tenu au devoir de réserve devant le chef de l' état ,Président de la République . Mais  justement quand un chef de l' état  ,Président de la république  ridiculise  son armée en l'exposant a des dépenses   qui  ne feront que réduire les capacités de cette armée ,  et cela avec un sourire narquois ..  Il se peut que le droit de réserve ne soit plus  un acte d'obéissance .. Quand  en 1789 les têtes sont tombées , c'est sans doute bien qu'a force de  ne vouloir critiquer le Roi , le peuple  l'a fait dans le sang .. Nous n'en sommes  sans doute pas encore  a ce stade , mais la grogne se fait sentir partout  , parce qu'a ce jeu de poker menteur depuis  quarante ans , un jour la coupe est pleine   et celui qui est là et pas obligatoire le seul coupable  paie  la grogne du peuple ... Quand on  va demander a des gens qui comme vous  n'ont  jamais compté leurs heures  ni su ce qu'était un RTT , qu' on leur demande de se serrer la ceinture quand d'autres   bien mieux payées  dépensent sans compter  les plus faibles  se révoltent !  quand on voit comment le pays a été bafoué  depuis des mois , des années   et abusé  car  ce n'est pas avec  des députés qui ne comprennent rien a rien  comme aujourd'hui ,  que l'on gère un pays  ,et que ces élus se contentent de raconter  des niaiseries sur leurs conditions  de vie de députés , cela fait froid dans le dos  !  Si depuis quarante ans  nous n'avions élu le meilleurs menteur , nous n'en serions pas là ..  Et  c'est vrai que tout ne se  passe plus dans la conformité  des lois ,  mais  a qui la faute ? a ceux qui ont faim  , ou ceux  qui gaspillent .. quand nous aurons la réponse  nous pourrons sans doute  trouver une solution ... L'obéïssance  a des limites ,  et finir comme la Russie , Cuba  ou d'autres démocraties  qui n'en sont pas .. Il va falloir choisir .. et j'espère que ce sera  sans effusion de sang .. Si la question est facile ,  la réponse n'en est pas moins cruciale .. 

    2
    Dimanche 16 Juillet à 14:47

    Je suis désolé mais le devoir de réserve ne souffre aucune modulation ni entorse; de plus comme je l'écris il s'agit de propos tenus lors d'une réunion à huis clos; je rappelle que le budget de la défense dans son analyse doit très vraisemblablement faire état de dossiers secrets d'Etat qui concernent entre autres la sécurité du pays et donc comme toute séance à huis clos on n'a pas le droit de dire quoi que ce soit de ce qui y a été débattu par les différents intervenants. D'autre part que cela plaise ou pas au général il a le devoir de rester correct dans ses propos quand il s'adresse au chef de l'Etat comme tous les citoyens de ce pays. Il ne parle pas au troufion de service ou mieux il ne s'agit pas d'échanges verbaux entre troufions dans une caserne; comme tu le dis le Président et son gouvernement sont confrontés aux aberrations qui ont eu cours depuis quarante ans? A qui la faute? A ceux qui ont élu la gauche et le premier d'entre eux pour lequel soit dit en passant aujourd'hui on n'ose toujours pas rappeler qu'il fut un collaborateur de Vichy et ami de l'organisateur français de la rafle du Vel d'hiv dont on commémore le 75e sinistre anniversaire.

    Il est facile de s'en prendre mon ami à ceux qui sont financièrement à l'aise; je rappelle toutefois que ceux qui bénéficient de salaires conséquent sont responsables sur leurs deniers des entreprises qu'ils gèrent et tentent de maintenir compétitives au plan national et international. Cessons d'opposer les classes en permanence cela ne rime à rien.

    Aujourd'hui chacun doit que cela plaise ou non se serrer la ceinture plus ou moins selon ses possibilités pour aider à la reconstruction de finances équilibrées. Arrêtons de jouer aux mères Térésa de pays émergeant dont les seules compétences en matière de gestion s'appellent d'être assistés par l'occident et l'utilisation de pot de vin et de coups d'état et ne faisons pas comme ces militaires au Mali qui croient que ces pays alentour vont créer des armées capables de remplacer les forces françaises et américaines; les rêves tout éveillés ne sont plus de mise. Nous n'avons rien à faire là bas. Cela coûte une fortune qui serait mieux employée à aider à combler le trou abyssal de notre budget et de notre dette publique. Cessons ces 14 Juillet ridicules et coûteux plus dignes de la Corée du Nord ou de la Russie de Poutine. A-t-on jamais vu un défilé militaire à Washington pour commémorer la guerre de Sécession? Est-ce qu'en Grande Bretagne on fait des défilés militaires pour célébrer la restauration royale après la chute de Cromwell? Soyons sérieux: on n'a pas de quoi se glorifier des massacres de septembre 1793 et des méfaits des révolutionnaires de 1789 sans parler de celui qui fut notre Hitler national, avec ses batailles qui coûtèrent la vie à tant non seulement de soldats français et étrangers mais aussi de populations civiles pillées, violées et massacrées. Simone Veil et son époux méritent autrement plus que lui leur place au Panthéon.

    3
    Dimanche 16 Juillet à 19:22

    Bon je vous laisse discuter entre vous des problèmes annexes,

    mais je suis d'accord sur la façon de s'exprimer.

    Bises cher Claude.

    4
    Dimanche 16 Juillet à 22:23

    J'espère que tu vas bien Sylvie en dépit de ton emploi du temps chargé avec toute ta petite marmaille! Bisous à tous les deux

    Claude

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :