• The Pirates'Pact:The Secret Alliances Between History’s Most Notorious Buccaneers and Colonial America de Douglas R. Burgess Jr.

    L'une des activités proposées par la Cunard à bord du Queen Mary 2 consiste en la présentation de conférences et des ateliers réalisés par des intervenants de plus ou moins grande qualité. Sont abordés par exemple des sujets autour de la danse (thème de la traversée transatlantique du 11-18 août dernier), mais aussi la peinture (analyse du spectre de couleurs du grand peintre Turner et un atelier  permettant aux participants de se former à la technique de l'aquarelle au cours de la même traversée) et autres sujets liés plus ou moins à l'actualité et/ou à l'activité de la Cunard. 

    Un des principaux sujets abordés pendant la traversée fut celui de la piraterie et son développement  entre l'Angleterre et les futurs Etats Unis entre les 16e et 18e siècle. 

    Cunard fit appel à un des grands spécialistes actuels du sujet, historien, juriste international, expert en droit maritime: Douglas R. Burgess Jr.

    Au cours d'un cycle de 5 conférences d'une quarantaine de minutes, Burgess a fait un tour d'horizon sur le thème de la piraterie et a développé l'idée que l'on peut aujourd'hui assimiler le terrorisme à de la piraterie subventionnée par des Etats comme cette dernière le fût pendant toute une partie de son histoire au cours du 17e siècle.

    The Pirates'Pact:The Secret Alliances Between History’s Most Notorious Buccaneers and Colonial America est un ouvrage de l'auteur publié en 2008 et qui nous fait revivre les différents épisodes de la piraterie de cette période jusqu'à sa quasi extinction au cours de la seconde moitié du 18e siècle.

    Livre qui n'a pas à ma connaissance était traduit en français qui nous sort des ouvrages  romantiques sur le sujet ou des films faisant des Barbe noire, Captain Kidd et autres Jack Sparrow des êtres sympathiques et fréquentables. On y découvre le degré de complicité existant entre les gouverneurs des colonies britanniques amassant comme leurs protégés de véritables fortunes se chiffrant à plusieurs centaines de millions de dollars actuels. On y observe l'incapacité de la Couronne à enrayer le phénomène en raison en grande partie des délais existants entre la promulgation des lois et leur mise en œuvre dans les colonies du fait des distances à parcourir ainsi que de la complicité des classes dirigeantes et du commerce local qui par ce biais s'enrichissaient, de même ce système était un moyen d'enrayer le chômage dans le secteur maritime.

    Il était courant qu'une prise rapporte à l'un des membres des équipages la bagatelle de 1000£ soit environ 20000 euros en valeur actuelle. L'un des derniers pirates qui par la suite aida à endiguer le phénomène, récolta la bagatelle de 800000£ soit près de 11 millions  d'euros pour sa seule part du butin! Au niveau de la cargaison totale de la prise les chiffres se montent à plusieurs milliards partagées entre le capitaine, son équipage, la Couronne britannique et le gouverneur de la colonie.

    Livre passionnant truffé de citations des écrits des intéressés passés maitres dans l'art de nier des faits patents.


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :