• Pour ceux que cela pourrait intéresser

    Pour ceux que cela pourrait intéresser

    Début de matinée près de Granite Rapid. Les cerfs sont partis, le calme régne simplement parturbé par le grondement à une centaine de mètres derrière moi des eaux plongeant dans le rapide sont le dénivelé équivaut à deux étages d'un immeuble soit 5.4m. Il est coté 7-8 sur l’échelle de 0 à 10 américaine. On aperçoit vaguement sur la gauche au fond de la photo un raft qui approche du rapide! Emotion garantie dans quelques minutes pour les passagers! Mais comme c'est bon après! L'eau est à 10°C toute l'année. Dehors à l'heure de la prise de vue extraite d'un de mes films, il fait sans doute déjà 40° à l'ombre. Nous sommes fin mai- début juin

     

    Certains ici connaissent ma passion pour l'Ouest américain et tout particulièrement le Grand Canyon du Colorado.

    Entre 1991 et 2007 j'ai eu la chance de pouvoir randonner dans ce décor somptueux et qui nécessite une sacrée forme physique. Les années passent et aujourd'hui je dois accepter de ne plus pouvoir sans risques m'aventurer dans ce fabuleux décor minéral.

    On pourrait paraphraser Napoléon devant les pyramides et dire "ici 2.5 milliards d'années vous contemplent!"

    La majorité des touristes qui passent ici ne le voit que de sa rive Nord ou Sud, mais pour en apprécier pleinement la démesure il faut prendre son sac à dos et au moins passer 24h dans cet univers de la démesure. J'ai dû parcourir dans le canyon quelques 1000 kms au cours des 26 années passées à venir quasiment chaque année faire une randonnée de 2 à 6 jours dans le canyon.
    La dernière fut sans doute la plus spectaculaire car le dernier soir avec l'ami qui m'accompagnait nous fûmes pris dans un orage mémorable qui dura 12 heures avec une température qui chutât vers les 17h de 30°C  à 5°C en moins d'une heure! Je passais une bonne partie de la nuit luttant contre l'eau qui s'infiltrait dans ma tente. Le lendemain matin arrivant au sommet nous trouvâmes de la neige et une température de 0°C!! J'étais trempé bien qu'ayant eu à la dernière minute l'idée de mettre mon KWAY dans mon sac à dos et je mis 5 bonnes minutes pour pouvoir mettre la clé de la voiture dans la serrure pour l'ouvrir tant mes doigts tremblaient de froid! 

    En 2010 lorsque je fis la connaissance de David Haziot dont je parle ici à plusieurs reprises, celui ci me suggéra de mettre par écrit mes souvenirs de randonnées. Au départ je fus sceptique sur l’intérêt d'une telle entreprise, le public français ne représente même pas 1% des quelques 40000 randonneurs passant au moins une nuit dans le canyon chaque année, puis je me laissais prendre au jeu et mettais en ligne en 2014 un petit ouvrage de quelques 200 pages de souvenirs illustrés de photos et aussi des vidéos que j'avais faite au cours de mes pérégrinations. C'était aussi l'occasion d'apporter quelques modestes conseils à ceux qui envisageraient de tenter l'expérience. Les ouvrages en langue française sont quasiment inexistant et les guides touristiques passent sous silence cette activité quand ils ne donnent pas des conseils dangereux à suivre.

    La surprise fut totale de constater que le livre a intéressé à ce jour près de 1000 lecteurs de langue française aux USA, Canada, France et d'autres pays aussi loin qu'en Asie et même en Chine!

    J'ai essayé à la fois d'apporter quelques éléments d'histoire, mes maigres connaissances en géologie mais surtout les émotions ressenties des fois jusqu'aux larmes devant la beauté du site totalement préservé par une politique de préservation de l'environnement drastique par les autorités du parc national.

    Un de mes plus beaux et plus émouvants souvenirs est celui qui se produisit en 2002 ou 2003. Je campais au bord du Colorado et vers les 5h du matin dans l'aube naissante, fût réveillé par du bruit. Le silence est tel que le moindre insecte qui se déplace, la moindre branche ou feuille peut être entendu. Je jetais un oeil au travers de la porte de ma tente et aperçu à quelques mètres à peine de ma tente, la femelle d'un jeune cerf accompagnée de ses petits se désaltérant au bord du fleuve. L'envie fut grande de prendre une photo mais je me ravisais et restais silencieux à observer pendant de longues minutes ce spectacle magique dans un lieu loin des malversations d'une population d'une planète qui lui manque de respect de façon flagrante. Quelques minutes plus tard nonchalamment mes visiteurs à quatre pattes s'en allèrent vaquer à  leurs occupations. 

    Alors si vous voulez partager mes souvenirs et mes émotions, des moments de franche rigolade aussi, voici le lien vers le livre. Si vous souhaitez regarder les vidéos, n'hésitez pas à me contacter en privé ici et je vous communiquerai le mot de passe permettant de les voir sans pouvoir les télécharger. La condition sine qua non étant de ne pas divulguer le mot de passe à des tiers sans mon autorisation écrite.

    Symphonie Minérale


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :